ACCUEIL DES RÉFUGIÉS DANS L'UZÈGE
Plateforme pour faciliter l'accueil et l'intégration des réfugiés 

Actualités


Retour à l’aperçu

07/10/2017

Compte rendu AG du 11 octobre 2017

Présents : 30 personnes
Excusés : Caroline Sépet, Nicole Bouyala, Geoges Teyssier, Alain Cymbler, René et Claudia Milas
Ont donné procuration : Zineb Gaudriaud, Hélène Bouët, Mathieu Grégoire, Corinne Avisse

Bilan de l’accueil de la famille Orabi

Compte rendu des actions de cet été (juillet/août).

L’accompagnement a été encore important pendant cette période de transition où la famille a dû tout à la fois s’installer, aller à Nîmes pour effectuer le stage de Français réglementaire, adapter Mahmoud et Joudi à une nouvelle école et préparer l’arrivée du 3ème enfant. C’est une période où beaucoup de démarches ont été effectuées auprès des organismes d’aide sociale (Ingrid).

L’association s’est mobilisée pour :
→ la recherche d’un nouveau logement (Regina)
→ aider la famille à déménager (Dominique et Marie, Ingrid, Regina, Georges, Zineb et son mari, Ghislain et Anne , Jean-Claude, la famille Kassab)
→ rassembler du mobilier pour installer la famille dans ses meubles (Dominique, Ghislain et Anne, René et Claudia, Odile et Fabien, Zineb, Barbara et Mark)
→ inscrire les enfants à l’école et assurer un suivi administratif et scolaire en début d’année : Marie-Hélène et Georges
→ accompagner Mirvat jusqu’à la naissance de Julia : accompagnement médical de Zineb qui se poursuit aujourd’hui à la PMI d’Uzès.
→ assurer une présence quotidienne auprès des enfants lorsque les parents ont commencé les cours de français réglementaires à Nîmes (Antoinette, Barbara, Georges, Maryté et Regina).
→mettre en place un accompagnement scolaire pour Joudi : Marie-Hélène, Hélène, Corinne et Sylvie Dubrulle.

Sur le plan financier, la famille a reçu des aides très minimes et ponctuelles : achat de tickets de cantine pour Mahmoud par L’entraide protestante, avance pour les loyers en attendant le versement de l’allocation logement. Mais elle est maintenant très autonome et fait face à ses dépenses.
Sur le plan de l’intégration sociale : les progrès dans la maîtrise de la langue sont évidents. Joudi possède le français et sert d’interprète. Les parents s’expriment aussi plus facilement. Le stage intensif à Nîmes, même de courte durée, a été positif.

Dans les mois à venir, ce qu’il faut prévoir :
→En janvier, reprise des cours de français à Nîmes. Ce qui implique : Inscription à la crèche de
Julia ou recherche d’une solution alternative.
→ En attendant : y a-t-il une possibilité pour Ghaleb et Mirvat de suivre des cours à l’UP en
gardant Julia avec eux. Proposition d’Hélène Ramos dans ce sens : en parler à la famille et voir
si elle est prête à reprendre le chemin de l’UP pour conserver ses acquis en français.
→Pour Ghaleb : travailler son projet professionnel (avec Mikaël et Emmanuel s’ils sont disponibles)

Le bilan moral est mis au vote : adopté à l’unanimité





Bilan financier

Sur le comte courant : 282,87€ au 10/10/2017
Livret A : 2000€

Le bilan financier est mis au vote : adopté à l’unanimité. Toutefois les personnes présentes souhaitent avoir une vision plus précise de la comptabilité, un détail par postes des dépenses.
Si un nouvel accueil devait avoir lieu, les membres de l’association souhaitent que celui-ci puisse se dérouler dans des conditions financières différentes.

(Les bilans financiers de 2016 et 2017 sont joints à ce CR )

Perspectives

L’avenir de l’association
L’association a été créée en 2015 pour accueillir une famille de réfugiés parce qu’un particulier avait proposé de mettre à disposition un logement personnel. Par ailleurs, la mairie de Montaren qui s’était elle aussi engagée dans un accueil a réalisé son projet « une famille, un village ».
Dans les démarches qu’il nous a fallu faire pour permettre à une famille d’arriver jusqu’en Uzège, nous nous sommes appuyés sur X. Hancquart, nommé par la Préfecture pour remplir le rôle de coordinateur du dispositif d’accueil des réfugiés dans le Gard. X. Hancquart, va prendre de nouvelles fonctions en Ardèche. Invité à notre AG, il s’est excusé et souhaite à la famille Orabi et à notre association une bonne continuation. Nous ne savons pas s’il est remplacé.
Que pouvons-nous envisager aujourd’hui ?
Débat : l’accompagnement de la famille Orabi va nous mobiliser de moins en moins, même s’il lui reste des étapes importantes à franchir que nous allons suivre. Faut-il prévoir un autre accueil ?
Jean-Claude Reboul propose à nouveau son logement mais pour une durée plus courte, de 6 mois. Les bénévoles mettent en avant le problème de la mobilité qui se poserait à nouveau.
Le sentiment général est qu’un nouvel accueil, dans la situation actuelle de l’association, est prématuré.
Marie Gallairand indique que d’autres réfugiés syriens dans la Région sont plus démunis et que nous pourrions leur apporter une aide matérielle.
L’association reste active, en attente d’une décision sur son évolution. Un appel à cotisation est effectué de 10€/personne.

L’association prévoit d’organiser une fête, au foyer de la commune de Vallabrix, en l’honneur de la naissance de Julia et pour le premier anniversaire de l’arrivée de la famille Orabi en France. Date annoncée : le 19 novembre (salle disponible à cette date seulement).

Renouvèlement du CA et modification du bureau

Le CA est dissous et renouvelé dans son intégralité.

Mathieu Grégoire a quitté ses fonctions de secrétaire mais il conserve la gestion de notre site. Monique Julien est d’accord pour assurer les tâches du secrétariat. Le bureau reste inchangé par ailleurs.
Nouveau bureau : Odile Pernin-Vidal, présidente, Ingrid Capellmann, vice-présidente, Marie-Hélène Vaux, trésorière, Monique Julien, secrétaire et Mathieu Grégoire, secrétaire adjoint.

CR : Odile Pernin-Vidal

 AG du 11 octobre 2017


Retour à l’aperçu